Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme d'habitude, ce sont les revenus publicitaires de Google qui sont le moteur du groupe, avec 24 milliards de chiffre d'affaires (+21%) sur le trimestre (archives).

KEYSTONE/AP/MARCIO JOSE SANCHEZ

(sda-ats)

Alphabet, la maison-mère de Google, a publié jeudi des résultats en nette hausse, au-dessus des attentes de Wall Street, toujours portés par les recettes publicitaires du moteur de recherche. Toutefois, les dépenses ont elles aussi nettement augmenté.

Le bénéfice net du groupe a atteint 6,73 milliards de dollars (6,71 milliards de francs) sur le trimestre clos fin septembre, soit une hausse de 32,4% par rapport à la même période l'an passé. Le chiffre d'affaires consolidé a atteint 27,77 milliards de dollars, dont 24,07 milliards de revenus publicitaires, en hausse de 21,4%.

Ces résultats sont meilleurs qu'attendu par les analystes.

"Nous avons réalisé un super trimestre" qui "reflète la force de Google" et des paris futuristes ("other bets"), dont le chiffre d'affaires a crû d'un tiers à 302 millions de dollars, a déclaré la directrice financière du groupe, Ruth Porat, citée dans le communiqué.

Ces "Autres paris" - entité qui regroupe aussi bien les activités dans la voiture autonome, la maison connectée, la fibre ou les sciences de la vie - ont réduit leur perte à 812 millions de dollars contre 861 millions un an plus tôt.

Hausse des clicks payés

Comme d'habitude, ce sont les revenus publicitaires de Google qui sont le moteur du groupe, avec 24 milliards de chiffre d'affaires (+21%) sur le trimestre.

Selon la firme de recherche eMarketer, Google devrait générer pour 72,42 milliards de dollars de revenus publicitaires cette année, soit une croissance de 15,7%. Les clicks payés, où les annonceurs ne paient que si un utilisateur clique sur leur publicité, ont augmenté de 47%, un peu plus que le consensus FactSet qui était à +46,1%.

Les coûts d'acquisition du trafic, autrement dit ce que paie Google pour attirer les internautes vers son moteur de recherche, ont eux augmenté de 31,6%.

Et des "TAC"

Toutefois, les dépenses du groupe ont aussi fortement augmenté, notamment les revenus reversés aux partenaires ("TAC"), élément très observé par les marchés, qui sont passés de 4,2 à 5,5 milliards de dollars, soit plus qu'attendu par les marchés.

Le titre du géant américain de l'internet, en hausse de 25% depuis le début de l'année, s'adjugeait encore près de 3% à 1020 dollars dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street en réaction à ces résultats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS