Alpiq a publié mercredi son rapport sur l'offre publique d'acquisition (OPA) de son flottant par CSF.

Au vu de la fourchette de valeur estimée entre 65 et 73 francs par action par le cabinet PwC, l'énergéticien estime que le prix proposé est "juste et approprié du point de vue financier".

Fin mai, la société Schweizer Kraftwerksbeteiligungs-AG (SKBAG), filiale d'Infrastructures énergétiques Suisse (CSF), avait fait part de son intention d'indemniser les actionnaires du flottant d'Alpiq à raison de 70 francs par action. Le groupe valdo-soleurois avait alors mandaté PwC comme expert indépendant pour établir une "fairness option" sur l'adéquation du prix proposé.

De son côté, CSF a rendu public le prospectus de l'OPA, dont fait partie intégrante le rapport du conseil d'administration, précise Alpiq dans son communiqué. L'offre démarre le 25 juillet et devrait expirer le 9 septembre prochain. L'exécution de la reprise est prévue pour le 9 octobre.

Dans la foulée, l'entreprise a annoncé des changements à venir au sein de son conseil d'administration. CSF propose d'y faire entrer Jørgen Kildahl, Anne Lapierre, Hans Ulrich Meister et Phyllis Scholl. Les actionnaires seront appelés à se prononcer à l'occasion d'une assemblée générale extraordinaire qui devrait se dérouler à Olten le 21 août prochain.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.