Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré une rentabilité en hausse après neuf mois, Alpiq continue de faire face à une situation difficile. Le numéro un suisse de l'énergie prévoit une dégradation des conditions de marché et des prix, avec à la clef des correctifs de valeur.

Alpiq veut intensifier ses efforts de restructuration. Les mesures supplémentaires sont en cours d'analyse, a précisé l'entreprise. Alpiq signale néanmoins d'ores et déjà envisager de nouvelles cessions, dont celle de deux centrales électriques alimentées par de la lignite à Kladno et Zlin, en République tchèque.

Pour mémoire, Alpiq a lancé un vaste programme de recentrage de ses activités et de simplification de ses structures, après avoir essuyé une très lourde perte de 1,35 milliard de francs en 2011. A l'image de ses concurrents, la société valdo-soleuroise fait face à un environnement de marché difficile, marqué notamment par des prix en baisse, des coûts de combustibles élevés et des surcapacités de production.

170 emplois supprimés

Dans le cadre de sa réorientation, laquelle vise à réduire les coûts de 100 millions de francs, le groupe a déjà supprimé 170 emplois en Suisse. Il s'est aussi retiré du marché de détail italien et a cédé ses parts dans Edipower et dans le secteur Techniques d'alimentation en énergie (EVT) d'Alpiq Anlagentechnik (AAT). Alpiq a aussi prévu de se délester d'autres actifs étrangers dans les énergies renouvelable.

Au niveau comptable, Alpiq a bouclé les neuf premiers mois de l'année sur un bénéfice net de 171 millions de francs, 19 millions de plus qu'un an auparavant. Mais la croissance reflète des gains uniques, dont celui issu de la cession de EVT.

Au total, ces éléments exceptionnels ont contribué au résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) à hauteur de 200 millions de francs. La performance opérationnelle est ressortie à 445 millions, contre 383 millions un an auparavant.

Hors effets uniques, l'EBIT s'est réduit de 418 à 368 millions de francs et le bénéfice net de 180 à 144 millions de francs. Conséquence des baisses de la demande et des prix de l'électricité, le chiffre d'affaires s'est lui contracté de 5,3% à 9,7 milliards de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS