Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alpiq a vu sa rentabilité s'effriter au 1er trimestre 2012. Le numéro un suisse de l'énergie, en phase de restructuration, a dégagé un bénéfice consolidé de 46 millions de francs, soit une baisse de 60% par rapport à la même période de l'an passé.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a diminué de 52% pour s'inscrire à 105 millions de francs, a indiqué vendredi Alpiq. Le chiffre d'affaires est resté stable à 3,41 milliards.

Année de transition

Conforme aux attentes, le résultat est grevé par des activités à forte marge arrivant à terme, les conséquences liées à la restructuration en cours, ainsi que l'évolution défavorable des marchés de change et de l'énergie ainsi que des conditions-cadres réglementaires, explique Alpiq.

Alpiq informe qu'il poursuit sa restructuration, en recentrant le portefeuille d'activités et en simplifiant l'organisation. Le groupe a supprimé 170 emplois en Suisse, conformément au programme annoncé en novembre. La mesure entraînera une baisse des coûts d'exploitation au cours des prochains trimestre, précise Alpiq.

ATS