Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alpiq a souffert de la morosité conjoncturelle et dû procéder à des correctifs de valeur et des provisions au premier semestre 2012. Conséquence, le numéro un suisse de l'énergie inscrit une perte de 36 millions de francs, après un bénéfice de 155 millions un an plus tôt.

"Des événements exceptionnels" sont à l'origine de ce plongeon dans les chiffres rouges, a expliqué Alpiq vendredi. Ils ont trait à la résiliation imprévue des contrats de fourniture d'énergie à long terme par la société roumaine Hidroelectrica, à la cession d'activités en Italie ainsi qu'à une forte baisse de la valeur boursière de sa participation dans l'entreprise énergétique italienne A2A, a précisé le groupe.

Chiffre d'affaires en recul

Sans ces aléas, Alpiq aurait dégagé un bénéfice net de 126 millions de francs, soit une baisse de 31,1% sur un an. Le groupe estime en outre avoir réalisé un bénéfice opérationnel "solide". Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) chute toutefois de près de moitié, pour tomber à 276 millions, contre 141 millions sur les six premiers mois de 2011. Le chiffre d'affaires recule de 4,3% à 6,49 milliards.

Dans ce contexte "exigeant", l'entreprise dit poursuivre son plan de restructuration et va se délester des actifs étrangers dans le domaine des énergies renouvelables "qui immobilise des capitaux importants". Elle souhaite, de plus, se retirer en partie du projet de pompage-turbinage de Nant de Drance, en Valais.

Des changements interviennent aussi à la tête du groupe. Celui-ci se dote d'un nouveau responsable des finances en la personne de Patrick Mariller. Ce Suisse de 45 ans est membre de la direction générale et suppléant du CFO depuis 2009. Il prendra ses fonctions le 1er octobre, tandis que Jasmin Staiblin, nommé en mai dernier directrice générale, occupera les siennes dès le 1er janvier 2013.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS