Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le numéro un suisse de l'énergie Alpiq promet des bornes de recharge pour voitures électriques dès le début de l'année prochaine. Les prototypes sont actuellement en phase de test.

Les grandes villes seront les premières équipées de telles colonnes de recharge, a indiqué mercredi le directeur général de la filiale Alpiq E-Mobility, Peter Arnet. Il intervenait dans un colloque sur la mobilité et les technologies de l'information et de la communication (TIC) organisé par l'Association Suisse des Télécommunications (asut) et la Journée technique de la Plateforme suisse de télématique des transports (its-ch).

Toutefois, des goulets d'étranglement subsistent en ce qui concerne les raccordements individuels, du moment où chacun disposerait d'une borne chez soi. C'est pourquoi les stations de recharge doivent être dotées d'une "intelligence artificielle", a expliqué M. Arnet.

"La colonne de recharge enregistre, par exemple, que le propriétaire de la voiture électrique a besoin de son véhicule chaque matin à 7 heures. A ce moment, l'auto doit donc être chargée. C'est à la borne de déterminer, de manière autonome, quel est le meilleur moment pour recharger", détaille le directeur.

Développer une solution suisse

Alpiq s'est engagé à développer une telle solution à l'échelle du pays. "Notre objectif est de mettre en place un système dans toute la Suisse", a indiqué Peter Arnet. Le groupe énergétique collabore dans ce but avec Swisscom et l'assureur Zurich.

L'énergie supplémentaire nécessaire aux voitures "vertes" peut être livrée sans problème par les fournisseurs d'électricité. "S'il fallait remplacer tous les véhicules aujourd'hui, il faudrait seulement 10% de courant supplémentaire", estime le patron d'Alpiq E-Mobility.

Le problème réside en revanche dans l'acheminement du courant jusqu'aux maisons individuelles. Il demande une solution "intelligente" pour le réseau mais aussi pour le terminal.

Pour mémoire, le groupe Alpiq a créé en 2012 sa filiale consacrée à l'électromobilité. L'entreprise calculait alors que le pays nécessiterait environ 650'000 bornes de recharge dans les habitations, 80'000 sur les places de travail, 23'000 dans les villes ainsi que 250 bornes de recharge rapide sur les points stratégiques du réseau routier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS