Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - L'air d'Alta Badia a requinqué Massimiliano Blardone. Relégué dans l'anonymat depuis une année, l'Italien a renoué avec la victoire en géant sur sa piste.
Car non content d'évoluer devant son public, Blardone se sent comme chez lui sur la "Gran Risa". En s'imposant devant les Autrichiens Hannes Reichelt et Philipp Schörghofer, le skieur de Domodossola s'est adjugé pour la troisième fois le géant le plus coté de l'hiver, avec celui d'Adelboden. Déjà vainqueur en 2005 et 2009, il n'est plus qu'à une victoire du record de son illustre compatriote, Alberto Tomba.
Relégué hors du premier groupe en géant (dossard 19), Blardone a joué placé lors de la manche initiale (6e). Puis, sur le second tracé, il est le seul à avoir pu concilier attaque et maîtrise sur une piste qui s'était largement dégradée.
Grand dominateur du géant, Ted Ligety ne peut pas en dire autant. En tête le matin, l'Américain a perdu 1''69 sur Blardone sur la seule seconde manche pour échouer au 4e rang.
Côté suisse, seul Didier Défago a surnagé. Malgré un dossard élevé (le no 38), le Valaisan s'est classé 9e. Blessé l'hiver dernier, le skieur de Morgins a réussi son meilleur résultat depuis son retour à la compétition. Et paradoxalement, c'est dans sa moins bonne discipline qu'il y est parvenu. Ses poings serrés dans l'aire d'arrivée en disaient long sur sa joie de renouer avec l'élite.
La performance de Défago n'a toutefois pas gommé la nouvelle débandade du géant helvétique, moribond depuis le début de la saison. Un marasme incarné par Carlo Janka. Ancien maître dans la discipline, le champion du monde 2009 et olympique 2010 a pris une 23e place indigne de son talent. La pause de Noël ne sera pas trop longue au Grison pour se refaire une santé, tant physique (douleurs au dos) que morale.
A la désillusion de Janka s'est ajoutée une cascade de contre-performances, entre skieurs pas qualifiés pour la seconde manche (Cuche, Feuz, Viletta, Pleisch) ou éliminés (Berthod, Albrecht, Caviezel). L'entraîneur Osi Inglin a intérêt à réveiller ses troupes avant le prochain géant, le 7 janvier à Adelboden.
Avant d'aller fêter Noël, la Coupe du monde messieurs fera encore halte mercredi à Flachau (Aut) pour un slalom nocturne. Avant cette épreuve, le Norvégien Aksel Lund Svindal (8e dimanche) tient toujours la corde au classement général. Il devance dorénavant Beat Feuz de 56 points.

ATS