Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bogota - Le président colombien Alvaro Uribe a appelé lundi la guérilla des Farc à renoncer aux armes et à libérer l'ensemble de ses otages. Cet appel survient au lendemain d'une opération militaire ayant permis la libération de quatre d'entre eux.
"Il y a deux chemins: que certains se démobilisent, qu'ils libèrent les otages et le gouvernement respectera ses engagements en trouvant un instrument pour qu'ils soient libres et puissent reconstruire leurs vies".
"L'autre est celui de la poursuite de l'engagement professionnel de nos forces armées pour secourir (les otages). Le premier chemin est celui (...) de la réconciliation. Nous voudrions que vous preniez ce chemin", a-t-il dit.
Le chef de l'Etat, élu en 2002, quittera ses fonctions en août avec un taux d'approbation s'approchant des 70%. Il est en grande partie lié à sa politique de "sécurité démocratique", ayant privilégié la fermeté contre la guérilla, éloignée désormais des principales villes colombiennes.
M. Uribe, qui écarte toute négociation avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), a tenu ce discours devant les quatre otages libérés dimanche. Son allocution a été retransmise par les principales chaînes.
L'opération "Camaléon", de libération de ces prisonniers est le premier sauvetage militaire depuis la libération de quinze otages des Farc, dont la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, le 2 juillet 2008.
Après cette libération, intervenant une semaine avant le second tour de la présidentielle en Colombie, au moins 18 policiers et militaires sont encore détenus par la guérilla, qui a également revendiqué l'enlèvement d'un militaire au début du mois. Ces otages dits "politiques", sont censés être échangés contre quelque 500 combattants des Farc emprisonnés, ce que les autorités refusent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS