Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les ambassades, consulats et écoles françaises seront fermés dans une vingtaine de pays musulmans vendredi, jour de la grande prière. Cette mesure de "précaution" a été prise après la publication de caricatures de Mahomet par "Charlie Hebdo" en France, a indiqué mercredi le Quai d'Orsay. Le site internet du journal a été piraté.

"Il n'y a pas de menace avérée sur un quelconque établissement", a toutefois rassuré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. "On préfère prendre les devants. On adaptera ensuite les mesures à l'évolution de la situation", a-t-il ajouté.

L'ambassade de France à Jakarta a déjà annoncé la fermeture jeudi et vendredi de toutes les implantations françaises en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde.

Laurent Fabius préoccupé

Cette décision est intervenue au moment où le chef de la diplomatie Laurent Fabius a annoncé, sur la radio France Info, que la France avait pris des "précautions de sécurité particulières" pour protéger ses ambassades.

"J'ai évidemment envoyé des instructions pour que dans tous les pays où cela peut poser des problèmes, on prenne des précautions de sécurité particulières", a déclaré M. Fabius, se disant "préoccupé".

Sur le site du Quai d'Orsay actualisé mercredi, les voyageurs sont "invités à faire preuve de la plus grande vigilance", compte tenu "des troubles actuels" dans le monde musulman.

"Attaque plus massive qu'en 2011"

Le directeur du journal satirique français "Charlie Hebdo" a annoncé mercredi que le site internet de l'hebdomadaire était "bloqué, car il a été piraté" après l'annonce de la publication de caricatures du prophète Mahomet.

"Apparemment, c'est une attaque encore plus massive qu'en 2011" quand "Charlie Hebdo" avait déjà publié des caricatures du prophète, a ajouté le dessinateur Charb à des journalistes au siège parisien de l'hebdomadaire.

En novembre 2011, après la publication d'un numéro spécial baptisé "Charia hebdo" avec Mahomet comme "rédacteur en chef", les locaux du journal satirique avaient été incendiés et le site internet du journal également piraté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS