Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des ouvriers sont tombés sur des roches contenant de l’amiante naturel lors des travaux d’excavation dans le tube sud du tunnel de l'A9 à Viège. Sur la base d'expériences passées, les géologues l'avaient prévu. Des mesures de protection du personnel ont été prises.

La présence prévisible d'amiante avait été intégrée dans les soumissions, à charge pour les entreprises de s’y préparer et de prévoir un plan d’action, écrit l'Etat du Valais, mandataire des travaux. Les mesures, préparées avec la Suva, étaient ainsi prêtes à être engagées, à l'image de l'humidification constante du matériel d'excavation ou de la mise à disposition de masques de protection.

Le matériel, excavé à quelque 200 mètres du portail sud du tunnel reliant Viège-Est à Viège-Ouest, sera mis en décharge en vue d’un stockage définitif et sécurisé, précise l'Etat valaisan. Ce dernier ajoute que la présence d’amiante est un phénomène courant sur les chantiers des tunnels.

Viège fait déjà parler d'elle à cause d'une pollution, au mercure celle-là, sur et à proximité d'anciens sites ou décharges de l'entreprise Lonza. Aucun lien n'existe cependant entre les deux. Dans le cas de l'autoroute A9, seuls les ouvriers sont soumis aux dégagements d'amiante, et ils sont protégés pour cela.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS