Le roi de Jordanie Abdallah II a officialisé dimanche le rétablissement de la souveraineté du royaume sur les terres de Baqoura et Ghoumar. Ces dernières avaient été prêtées à Israël pendant les 25 dernières années en vertu de l'accord de paix entre les deux pays.

"Je proclame la fin de la validité des annexes de l'accord de paix concernant Baqoura et Ghoumar, et le rétablissement de notre souveraineté totale sur ces territoires", a déclaré Abdallah II devant le Parlement.

Le traité de paix jordano-israélien de 1994 autorisait la "mise à disposition gratuite" de terres dans les régions de Baqoura/Naharayim et Ghoumar/Tzofar à des propriétaires privés israéliens pour une période initiale de 25 ans arrivant à échéance aujourd'hui. Dimanche, une barrière jaune sur le pont menant à Baqoura a empêché les Israéliens d'accéder à ces terres.

Naharayim en hébreu, Baqoura en arabe, est une zone de quelque six kilomètres carrés située près du fleuve Jourdain, sur la partie nord de la frontière israélo-jordanienne. Ghoumar, appelé Tzofar en hébreu, est une zone d'environ quatre kilomètres carrés, sur la ligne séparant les deux pays dans le sud.

En octobre 2018, un an avant l'échéance, le roi Abdallah II avait notifié à Israël sa volonté de récupérer ces secteurs frontaliers sur lesquels des fermiers israéliens cultivent céréales, fruits et légumes. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait alors répondu qu'il voulait ouvrir des négociations pour maintenir le statu quo. Mais aucune entente n'est intervenue pour proroger l'accord.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.