Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Amnesty demande au gouvernement d'accueillir des réfugiés syriens

Dans les gares de Genève, Lausanne, Zurich, Berne et Bâle, des militants munis de couverture de sauvetage ont attiré l’attention sur la vulnérabilité des personnes qui ont dû tout abandonner dans leur pays d'origine pour chercher un pays sûr.

Keystone/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Amnesty International Suisse demande au Conseil fédéral de tenir ses promesses en accueillant au plus vite 1500 Syriens particulièrement vulnérables. Pour lancer sa campagne "Tout est bien protégé, sauf les réfugiés", l'association sensibilisait lundi les pendulaires.

Dans les gares de Genève, Lausanne, Zurich, Berne et Bâle, des militants munis de couverture de sauvetage ont attiré l"attention "sur la vulnérabilité des personnes qui ont dû tout abandonner dans leur pays d'origine pour chercher un pays sûr".

Seuls 751 réfugiés particulièrement vulnérables sont arrivés directement de la zone de conflit syrienne sur décision du Conseil fédéral, souligne l'organisation dans un communiqué, alors que le gouvernement a promis l'année dernière d'en recevoir 1500 sur trois ans. Et sur les 1500 demandeurs d'asile qu'il s'est engagé à accueillir pour soulager la Grèce et l'Italie, 72 ont été admis.

Amnesty demande au Conseil fédéral de faire preuve de solidarité en acceptant davantage de réfugiés et demandeurs d'asile. Une pétition en ce sens a été lancée dans le cadre de la campagne mondiale "I Welcome" d'Amnesty International.

"Au lieu d'offrir une protection aux réfugiés, l'Europe se concentre sur le renvoi et sur l'externalisation de ses responsabilités hors de ses frontières", déplore l'organisation. Les États, dont la Suisse, doivent faire davantage pour protéger ceux qui fuient le conflit syrien.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.