Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un millier de contribuables zurichois repentants se sont dénoncés l'an dernier dans le cadre de l'amnistie fiscale du canton. Ils étaient 1400 en 2010. L'opération a permis aux communes et au canton de récupérer 50 millions de francs. La Confédération encaisse 13 millions.

Au total, 612 millions de francs ont été déclarés après coup en 2011, indiquent mercredi les autorités cantonales. Cette somme avait atteint 666 millions l'année précédente, ce qui avait apporté des recettes supplémentaires de 60 millions.

Zurich a introduit en 2010 des aménagements qui vont au-delà de l'amnistie fiscale de la Confédération, limitée à une année. L'opération n'est pas limitée dans le temps, mais le contribuable ne peut en bénéficier qu'une fois.

Les Zurichois qui se dénoncent pour évasion ou fraude fiscale durant les 10 dernières années sont exemptés de sanctions. Ils paient en revanche les intérêts.

ATS