Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ancillo Canepa, président du FC Zurich, club relégué de Super League, restera en fonction dans l'avenir. Il reconnaît ses erreurs avant la finale de Coupe contre Lugano dimanche.

Deux jours après la chute en Challenge League, le président et actionnaire majoritaire du FC Zurich, Ancillo Canepa s'est exprimé pour la première fois en public et a évoqué la chute du club, sacré douze fois champion de Suisse dans son histoire. Le président, tenu par beaucoup de médias et de supporters comme le principal responsable de la relégation des Zurichois, a reconnu avoir fait des fautes et conduira une analyse critique interne après la finale de la Coupe. "Nous allons repenser les structures et faire avancer les décisions à propos du personnel."

Canepa s'est montré clair. Après dix années de présidence, un retrait n'est pas d'actualité. "Quand tu as conduit quelque chose contre le mur, tu ne peux pas juste jeter l'éponge mais tu dois assumer la responsabilité." Combien de temps va-t-il encore diriger un FCZ, qui évoluera à l'échelon inférieur pour la première fois depuis 1990 ? Il ne l'a pas précisé. "Une vente à court terme n'entre pas en ligne de compte, mais je ne vais pas non plus emporter mes actions dans la tombe."

La semaine prochaine, il lancera donc une profonde analyse du club en allant chercher des avis auprès de personnes compétentes qui ne sont pas membres de son entourage ou de celui du club. Le but de Canepa est clair: "Nous allons tenter de remonter en Super League dès la saison prochaine."

ATS