Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Andy Roddick (ATP 22) a pris de court tous les observateurs en annonçant jeudi qu'il mettrait un terme à sa carrière à l'issue de l'US Open.
L'Américain, qui doit affronter l'Australien Bernard Tomic (ATP 43) vendredi soir au 2e tour à New York. a remporté 32 titres dans sa carrière mais un seul en Grand Chelem. Il avait triomphé lors de l'US Open 2003, enlevant alors ce qui demeure le dernier titre majeur en date pour le tennis masculin américain. Il avait pourtant dû effacer une balle de match en demi-finale face à David Nalbandian.
Andy Roddick, qui fêtait ses 30 ans jeudi, est l'une des victimes favorites de Roger Federer. Il a subi la loi du Bâlois à 21 reprises en 24 confrontations. "A-Rod" s'est notamment incliné face au Maître dans les quatre autres finales du Grand Chelem qu'il a disputées, à Wimbledon en 2004, 2005 et 2009, ainsi qu'à New York en 2006. Leur dernière finale londonienne restera d'ailleurs dans les annales: Roger Federer s'était imposé 5-7 7-6 7-6 3-6 16-14, signant son unique break dans l'ultime jeu de la rencontre.
"C'est le bon moment. J'ai l'impression de ne plus avoir les capacités physiques suffisantes pour évoluer au plus haut niveau. Je n'ai peut-être pas non plus envie de faire les sacrifices nécessaires pour continuer pendant une année supplémentaire", a expliqué Andy Roddick, qui était devenu no 1 mondial deux mois après avoir remporté l'US Open. Il avait occupé cette place pendant 13 semaines, entre le 3 novembre 2003 et le 1er février 2004. C'est Roger Federer qui lui avait succédé, entamant le 2 février 2004 son impressionnant règne de 237 semaines consécutives.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS