Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Angela Merkel a salué lundi à Lisbonne les efforts consentis par les Portugais pour surmonter les difficultés économiques. La chancelière allemande a été accueillie à coups de huées et calicots par les Lisboètes de plus en plus hostiles à la politique d'austérité défendue par Berlin.

"Je ressens une grande détermination ici au Portugal pour surmonter cette période difficile", a dit Angela Merkel au cours d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre portugais Pedro Passos Coelho. Elle a affirmé que Lisbonne appliquait de "façon excellente" le plan d'aide internationale dont il bénéficie depuis mai 2011.

"Je sais que c'est très dur pour certaines personnes. Le chômage est élevé, notamment parmi les jeunes, et l'Allemagne veut donc soutenir le Portugal notamment en ce qui concerne la formation professionnelle des jeunes", a-t-elle ajouté.

Examen par la "troïka"

M. Passos Coelho a pour sa part affirmé que sa politique de rigueur était la seule possible. "Nous savons que la situation sociale est difficile et qu'il est plus simple de parler de réformes que de les mettre en oeuvre. Nous avons conscience des difficultés mais nous pensons que c'est la seule manière d'aller de l'avant", a-t-il dit.

La venue de Mme Merkel a coïncidé avec le début de l'examen trimestriel de la situation économique du Portugal par la "troïka" des bailleurs de fonds internationaux du pays, l'UE, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI). Cet examen, nécessaire à la poursuite du versement de l'aide internationale, devrait durer deux semaines.

Angela Merkel a dit s'attendre à un jugement positif de la part de la "troïka" et, par conséquent, à un feu vert au versement de la prochaine tranche d'aide.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS