Les députés allemands ont réélu mercredi Angela Merkel chancelière. La dirigeante conservatrice attaquera ce quatrième mandat en position difficile après six mois d'imbroglio dans sa quête de majorité.

"J'accepte le vote", a déclaré Angela Merkel devant le Bundestag. La chancelière sortante a obtenu 364 voix sur 688 votes valables. C'est 35 suffrages de moins que la majorité théorique dont dispose sa "grande coalition" formée par les unions conservatrices CDU/CSU et le parti social-démocrate (SPD).

Trois cent quinze députés ont voté contre l'investiture de Mme Merkel et neuf se sont abstenus. La chancelière et son gouvernement doivent prêter serment à la mi-journée, avant un premier conseil des ministres vers 17h00.

Bien qu'arrivée en tête lors des élections législatives en septembre, la CDU a enregistré son plus mauvais score électoral au niveau national depuis 1949. Après des semaines de tractations infructueuses avec les libéraux du FDP et les écologistes, les chrétiens démocrates se sont tournés vers le SPD avec lequel ils ont dirigé l'Allemagne dans une "grande coalition" entre 2013 et 2017.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.