Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Angleterre, déjà qualifiée pour l'Euro 2016, s'est fixé un objectif: débarquer en France en ayant remporté tous ses matches qualificatifs. Dont celui de mardi face à la Suisse (20h45).

"Nous voulons faire le plein de points. Cela nous permettrait d'aborder en toute confiance les matches amicaux de novembre contre l'Espagne et la France, assure Wayne Rooney. Mais rencontrer la Suisse sera déjà un bon test après lequel nous saurons mieux où nous nous situons."

D'autant que, selon Roy Hodgson, la formation de Vladimir Petkovic propose un défi intéressant aux Three Lions. "Il s'agit d'une bonne équipe, qui était tête de série au Brésil, c'est dire sa qualité, et qui sera sans doute l'autre qualifiée de ce groupe avec nous, estime le sélectionneur. Cela aura comme un avant-goût d'Euro."

La qualification déjà en poche, Hodgson a surtout été interrogé sur les prochains mois, ceux qui doivent lui servir à bâtir une Angleterre performante à l'Euro. "Beaucoup d'eau passera sous les ponts avant que nous touchions notre premier ballon en France. Cela fait 40 ans que je suis entraîneur et, normalement, je n'ai que deux semaines devant moi, pas neuf mois..."

L'ancien sélectionneur de l'équipe de Suisse profitera de tous les matches à venir, y compris celui de mardi, pour procéder à des essais. "Oui, il y aura des changements par rapport à samedi à Saint-Marin (NDLR: 6-0), mais je ne dirai pas lesquels. Pour avoir un bon groupe de 23 joueurs à l'Euro, il nous faudra un réservoir plus large. Et nous l'avons. Nous serons capables de réaliser en France ce que tout le pays attend de nous!"

ATS