Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans le passé, les marmottes domestiquées n'étaient pas rares dans les régions de montagne, comme ici à S-charl (GR), vers 1925.

Foto Feuerstein, Scuol.

(sda-ats)

Le Musée national propose de redécouvrir en famille quatre animaux typiquement suisses: la vache, le saint-bernard, la marmotte et le bouquetin. L'exposition présente de manière ludique les liens qui unissent les hommes à ces animaux et les légendes qui les entourent.

Intitulée "bestialement suisse", l'exposition visible à Zurich dès vendredi rend hommage à ceux qui pourraient prétendre au titre d'animal national officiel. La Suisse n'en a pas, contrairement à d'autres pays comme la France (coq), l'Australie (kangourou) ou la Suède (élan), rappelle le musée mercredi. A l'entrée, un jeu de cubes permet d'ailleurs de deviner l'animal national d'une quinzaine de pays.

Deux salles tapissées de paysages montagneux réunissent les quatre animaux helvétiques, deux par deux. Des exemplaires empaillés trônent dans un décor les mettant en scène dans leur élément naturel. Les enfants peuvent se faufiler sous ces podiums en sapin pour jouer ou découvrir, à leur manière, l'animal présenté, pendant que les adultes s'informent sur la dimension symbolique, nutritive ou touristique de l'animal.

Priscilla et son aimant

La vache représente sans doute l'espèce helvétique par excellence. Immortalisée par un taxidermiste primé en 2004, Priscilla accueille les visiteurs dans son pâturage.

Les différents postes y révèlent l'évolution des races bovines en Suisse, les raisons qui ont mené à leur écornage ou encore l'histoire de leurs cloches. On y apprend aussi que les éleveurs placent un aimant dans le second pré-estomac de la vache pour éviter que des pièces métalliques avalées ne pénètrent dans l'estomac. Une station virtuelle permet en outre de s'exercer à la traite.

Le mythe de Barry et du tonnelet

Après avoir découvert une animation vidéo sur les vaches dans une cachette, les enfants peuvent plonger dans une mer de boules blanches en plastique, sous le podium réservé au saint-bernard dans son paysage enneigé. Les adultes redécouvrent, eux la légende de Barry, utilisé comme chien de secours jusqu'en 1812 et qui aurait sauvé 40 personnes perdues dans la neige.

Si aucun st-bernard n'a jamais réellement porté de tonnelet d'alcool autour du cou, cette invention est aujourd'hui ancrée dans l'imaginaire collectif, explique la commissaire d'exposition Jacqueline Perifanakis. Le chien élevé à l'hospice valaisan du Grand-Saint-Bernard symbolise une qualité humaine de l'on attribue à la Suisse: sa serviabilité.

Dans la salle voisine, les petits peuvent chercher les bouquetins à travers des judas, à l'aide de jumelles, pendant que les grands se renseignent sur les qualités de grimpeur de cet animal, présent sur différents drapeaux dont celui des Grisons. On y découvre aussi les raisons de son extermination au 19e siècle et les conditions de sa réintroduction dans les années 1930.

Marmotte domestiquée

Moins noble que le bouquetin, mais particulièrement sympathique, la marmotte des Alpes, debout sur ses pattes arrière, rappelle l'être humain dans sa physionomie, souligne Jacqueline Perifanakis. Lorsqu'il surprend une marmotte dans les montagnes, l'homme s'en réjouit d'autant plus que le petit rongeur est rapide et se cache.

Les jeunes visiteurs ont d'ailleurs la possibilité de se transformer en marmotte en se cachant dans un terrier avant de poindre le bout de leur museau pour observer les alentours. Pendant ce temps, les adultes apprennent que la marmotte a servi d'animal de compagnie dans le passé. Elle est toutefois aussi comestible sous forme de hachis et sa graisse a des vertus thérapeutiques. L'exposition est visible jusqu'au 11 mars 2017.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS