Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Capture d'écran d'une caméra de sécurité montrant Anis Amri à la gare du Nord de Bruxeelles le 21 décembre (archives).

KEYSTONE/EPA BELGIAN POLICE/BELGIAN POLICE HANDOUT

(sda-ats)

Anis Amri avait utilisé au moins quatorze identités en Allemagne, a fait savoir jeudi la police. Le Tunisien est l'auteur présumé de l'attaque qui a fait douze morts sur un marché de Noël de Berlin le 19 décembre, attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

Les autorités du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie l'avait repéré comme dangereux en février dernier, six mois après son arrivée en Allemagne où il avait déposé une demande d'asile. "Il agissait comme un conspirateur et a utilisé plusieurs identités", a déclaré le chef de la police criminelle de ce land, Dieter Schürmann, lors d'un débat au parlement régional.

Anis Amri, a-t-il expliqué, partageait son temps entre la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et Berlin, où les autorités l'avaient aussi identifié comme un individu dangereux. Mais l'opinion générale à l'époque était qu'il ne posait pas de menace concrète, a ajoute Dieter Schürmann.

Anis Amri a été abattu quatre jours plus tard par la police italienne près de Milan, après une cavale qui l'a mené notamment à Amsterdam (Pays-Bas), à Bruxelles et à Lyon (France).

Le Ministère public de la Confédération (MPC) mène actuellement une procédure pénale contre inconnu en lien avec l'attentat de Berlin. L'enquête doit permettre d'établir si l'auteur de l'attaque avait d'éventuels liens avec la Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS