Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tous les postes-frontières turcs avec la Syrie vont être fermés mercredi face à la dégradation des conditions de sécurité, a déclaré à Reuters un responsable du ministère turc des Douanes et du Commerce. La moitié des 300 observateurs de l'ONU ont déjà quitté la Syrie.

La décision d'Ankara survient alors que les rebelles syriens affirment avoir pris le contrôle de plusieurs postes-frontières avec la Turquie, dont ceux notamment de Bab al Salam, de Bab al Haoua et de Djarablous.

Aucune voiture ne pourra plus franchir la frontière entre les deux pays. Les 43'000 réfugiés syriens qui ont trouvé refuge en Turquie pour échapper aux violences qui font rage depuis mi-mars 2011 ont utilisé des chemins de traverse pour franchir la frontière.

La décision du gouvernement turc ne concerne que les trois postes-frontières encore ouverts, à Cilvegozu, Oncupinar et Karkamis, a précisé le responsable ministériel.

Départ des observateurs

La moitié des trois cents observateurs de l'ONU ont quitté la Syrie mardi et mercredi, ont pour leur part affirmé à l'AFP deux observateurs encore présents à Damas. Ces derniers ont ajouté que les observateurs ayant quitté le territoire syrien "ne reviendront pas". "Ces départs font suite à une décision de réduire de moitié les effectifs de la mission", a affirmé le second observateur.

Vendredi, l'ONU avait pourtant prolongé pour une "ultime période de trente jours" la mission de ses observateurs sur place.

Combats à Alep

Sur le terrain, Alep, la deuxième ville de Syrie, est en proie pour le sixième jour consécutif à de violents combats entre rebelles et forces du régime, après la reconquête quasi totale de Damas par l'armée régulière.

L'armée pilonnait dans la matinée plusieurs secteurs d'Alep, recourant à des hélicoptères mitraillant le quartier de Boustane al-Kasr, où se déroulaient des affrontements, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui a fait état de "morts et de blessés" sans donner plus de précisions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS