Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Année 2017 "modeste" pour Hupac qui veut investir en Allemagne

En acquérant le transporteur allemand ERS Railways, Hupac entend renforcer son accès aux ports maritimes du nord de l'Europe (archives).

KEYSTONE/HUPAC

(sda-ats)

Hupac présente des résultats annuels "modestes", suite aux perturbations survenues dans le trafic ferroviaire en 2017. Le groupe suisse de transport combiné a annoncé mercredi sa volonté de renforcer son accès aux ports maritimes allemands en acquérant ERS Railways.

L'entreprise allemande est une filiale du groupe américain Genesee & Wyoming. Son acquisition doit permettre à Hupac de poursuivre son expansion en complétant sa présence dans les ports d'Anvers et de Rotterdam avec un meilleur accès aux ports maritimes allemands.

La transaction au montant non dévoilé doit être finalisée au second trimestre 2018. Elle est encore dépendante du feu vert des autorités de surveillance de la concurrence.

Concrètement, Hupac veut reprendre l'ensemble du capital d'ERS et les 47% que l'entreprise allemande possède au sein de la société hambourgeoise de transport ferroviaire boxXpress. ERS Railways restera indépendante au sein du giron de Hupac. En 2017, elle a affiché un bénéfice opérationnel de 50 millions d'euros et envoyé 200'000 containers sur les rails.

Résultats 2017 "satisfaisants"

Face aux médias réunis à Zurich, les responsables de Hupac ont aussi passé en revue les résultats "satisfaisants" de l'an dernier. Grâce à une hausse de 3,5% du nombre de transports de marchandises, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 3,3% l'an dernier, à 485,6 millions de francs. Son bénéfice annuel a augmenté de 3,5%, à 11,1 millions.

"Compte tenu de l'évolution du marché, nos résultats sont modestes", a commenté le président du conseil d'administration Hans-Jörg Bertschi. Le volume des envois transférés de la route au rail a atteint 763'000 unités.

L'incident de Rastatt (D) a coûté cher

La progression enregistrée en la matière est due à un premier semestre particulièrement favorable, le second ayant été marqué par une baisse due surtout à des perturbations du trafic ferroviaire.

Il en va ainsi de la fermeture provisoire de tronçons sur la ligne rhénane du sud de l'Allemagne et sur celle reliant Bellinzone à Gallarate (I), précise Hupac. Le groupe a perdu 55'000 envois de transport combiné dans l'aventure.

"Sans l'interruption de la ligne ferroviaire à Rastatt (D) durant sept semaines, notre croissance aurait dépassé les 10%", a regretté Hans-Jörg Bertschi. Le président de Hupac a fortement critiqué les autorités allemandes: celles-ci "ont d'abord nié le problème", alors que les terminaux débordaient de marchandises en rade, que les locomotives et wagons n'étaient pas disponibles et que les containers restaient eux aussi en rades sur l'axe nord-sud.

Corriger l'immobilisme allemand

Selon une étude publiée le mois dernier par la société Hanseatic Transport Consultancy (HTC), l'affaissement de la digue ferroviaire de Rastatt a entraîné une perte globale de 2 milliards d'euros pour l'économie. Une mesure d'urgence d'un coût de 10 millions de francs aurait permis au trafic ferroviaire de reprendre rapidement son cours, mais l'Allemagne n'en a pas voulu, dénonce Hans-Jörg Bertschi.

Suite à ce fiasco, Hupac exige des mesures de prévention: une gestion internationale des chantiers comprenant des scénarios alternatifs et une cellule de crise. La reprise rapide du trafic ferroviaire doit en être le principe prioritaire, en mode ralenti sur une voie.

Prévoir davantage de réserves

Face aux perturbations du trafic, Hupac n'entend pas non plus rester les bras croisés. L'entreprise va prévoir davantage de réserves afin de résorber les départs retardés et les convois restés en rade.

Créé en 1967 et sise à Chiasso (TI), Hupac se compose de 18 sociétés implantées en Suisse, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Russie et en Chine. Le groupe compte 470 employés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.