Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le 1er janvier 2016, Anne Héritier Lachat cèdera la présidence de l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) à Thomas Bauer. Dans une interview publiée lundi par l'Agefi, la Romande confie n'envisager aucune future activité dans le domaine financier.

Propulsée en 2011 à la tête du conseil d'administration du gendarme des marchés financiers, la socialiste s'en va "parce que j'ai atteint l'âge de la retraite et que je me suis engagée pour cinq ans". Une fois son petit mandat à l'Université de Genève achevé en juillet 2016, elle compte exercer "quelques activités bénévoles, dans le social".

Anne Héritier Lachat rappelle dans les colonnes du journal économique que ces cinq années de présidence ont constitué "une période mouvementée, la phase d'après-crise 2008". Interrogée sur les changements qu'a vécus l'organe au cours de son mandat, elle évoque avant tout une professionnalisation. La FINMA est désormais "plus apte à réagir aux modifications de l'environnement et de son cahier des charges".

Fierté de femme romande

En ce qui concerne le fonctionnement lui-même de la structure, la présidente sortante évoque une augmentation des "contrôles sur place, ce qui implique que nous avons davantage de ressources humaines capables de le faire".

Anne Héritier Lachat met par ailleurs en avant le développement de la gestion des mandataires de la FINMA (par exemple les chargés d'enquête), ainsi qu'une intensification de la collaboration avec les autorités étrangères.

Du côté des résultats concrets obtenus sous son règne, Anne Héritier Lachat cite la reconnaissance par la Commission européenne, le 13 novembre dernier, d'une "équivalence en matière de surveillance et de réglementation des contreparties centrales". Et de préciser que "ce fut un vrai combat".

A l'heure du bilan, la Genevoise affiche également sa satisfaction que la FINMA ait "obtenu un résultat similaire pour la surveillance des assurances cet été" et ait réussi à décrocher "des fonctions dans des institutions internationales importantes". Sa principale fierté à l'issue de ces cinq années demeure néanmoins le fait "d'avoir montré qu'une Romande, une femme, pouvait le faire".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS