Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Anne-Marie Rey avait été l'une des fondatrices de l'Union suisse pour décriminaliser l'avortement (USPDA), une cause pour laquelle elle s'est battue durant des décennies (archives).

Keystone/YOSHIKO KUSANO

(sda-ats)

Anne-Marie Rey, spécialiste du droit des femmes, est décédée mardi à l'âge de 78 ans. La socialiste bernoise fut à l'avant-garde de la lutte pour la dépénalisation de l'avortement. Elle a succombé à une insuffisance cardiaque aiguë, a fait savoir sa famille.

Anne-Marie Rey avait été l'une des fondatrices de l'Union suisse pour décriminaliser l'avortement (USPDA), une cause pour laquelle elle s'est battue durant des décennies. Elle avait atteint son but le 2 juin 2002, lorsque le peuple suisse avait approuvé le régime du délai à 72,2% des voix.

Dans ses mémoires ("Die Erzengelmacherin"), Anne-Marie Rey évoque le destin des dernières femmes jugées pour avoir avorté dans les années 1980. Mère de trois enfants, elle avait participé à la vie politique du canton de Berne, en tant que députée socialiste au Grand Conseil de 1987 à 1995.

ATS