Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wellington - Cinq marins ont péri dans le naufrage d'un chalutier sud-coréen lundi dans l'Antarctique, avec 42 hommes à bord. Les autorités maritimes néo-zélandaises estiment qu'il n'y a plus d'espoir de retrouver d'autres survivants après les 20 secourus.
Sur les 42 hommes d'équipage, cinq ont péri, 20 ont été secourus par un autre bateau sud-coréen et 17 sont portés disparus. Sans combinaison spéciale, l'espoir de vie dans ces eaux glaciales est réduit à 10 minutes, estiment les secours.
Le Number One Insung de 614 tonnes pêchait un poisson appelé le loup de mer chilien. Huit Sud-Coréens se trouvaient à bord, ainsi que huit Chinois, 11 Indonésiens, 11 Vietnamiens, trois Philippins et un Russe, ont indiqué les garde-côtes sud-coréens.
Naufrage inexpliqué
"Le bateau semble avoir sombré à 6h30 lundi (18h30 dimanche en Suisse), à environ 1000 milles au nord de [la base antarctique] de McMurdo", a déclaré un porte-parole des garde-côtes néo-zélandais. Il a ajouté n'avoir reçu aucun message de détresse et ne pas connaître les causes du naufrage.
Selon l'armateur du chalutier, Insung Corp, les cinq marins morts sont deux Sud-Coréens, deux Indonésiens et un Vietnamien. "Le bateau a coulé après avoir été envahi par l'eau. Les conditions météorologiques n'étaient pas mauvaises. La cause exacte de l'accident n'est pas connue", a-t-il indiqué.
Opérations de recherches
Cinq navires qui naviguaient dans la région, trois sud-coréens et deux néo-zélandais, sont venus participer aux opérations de recherches. Un avion néo-zélandais s'est également rendu sur la zone.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS