Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Johannesburg - Le président sud-africain Jacob Zuma a appelé au calme à la suite du meurtre samedi soir de l'extrémiste blanc Eugene Terre'Blanche. Il a mis en garde dans un communiqué contre toute provocation qui alimenterait "la haine raciale".
"Le président appelle au calme après ce terrible méfait. Il demande aux Sud-Africains de ne pas permettre à des agents provocateurs de tirer profit de la situation pour inciter à, ou alimenter la haine raciale", indique le texte transmis à l'agence Sapa.
Condamnant le meurtre "dans les termes les plus durs qui soient", M. Zuma a rappelé que "personne n'a le droit de faire sa propre loi, surtout dans un pays comme l'Afrique du Sud qui respecte l'Etat de droit."
Les meurtriers, qui semblent être des employés de la ferme de Terre'Blanche et avoir agi après une dispute, "n'avaient aucun droit de prendre sa vie", a ajouté le chef de l'Etat.
Farouche partisan de l'apartheid, Terre'Blanche s'était opposé dans la violence à l'abolition du régime raciste au début des années 1990. Il était tombé ces dernières années dans un relatif oubli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS