Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Baisse inattendue des ventes de l'iPhone au deuxième trimestre (archives).

KEYSTONE/AP/ERIC RISBERG

(sda-ats)

Le groupe américain Apple a dégagé un bénéfice net en hausse au deuxième trimestre de son exercice annuel décalé. Son chiffre d'affaires a toutefois déçu les attentes du marché et les ventes d'iPhone ont baissé de manière inattendue sur la période.

L'entreprise de Cupertino, en Californie, a enregistré un bénéfice net de 11,029 milliards de dollars (10,94 milliards de francs), en hausse de 4,9%. Le chiffre d'affaires a lui atteint 52,896 milliards de dollars en progression de 4,6% par rapport à la même période l'an dernier.

Il est toutefois légèrement inférieur aux attentes du marché qui étaient de l'ordre de 53 milliards de dollars. Le bénéfice par action est de 2,1 dollars, supérieur aux attentes de 2,02 dollars.

Le groupe américain a vendu 50,76 millions d'exemplaires de l'iPhone au cours du trimestre janvier-mars, le deuxième de son exercice fiscal 2017, contre 51,19 millions un an auparavant. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne des ventes de 52,27 millions d'unités, selon FactSet.

Action en recul

Les attentes sont fortes autour du lancement en septembre de la nouvelle gamme de l'iPhone qui marquera le dixième anniversaire du produit.

En conséquence, l'action reculait de 2,11%, à 144,40 dollars, dans les échanges d'après séance à Wall Street, vers 22h55 (en Suisse).

Apple a également livré des prévisions mitigées pour le trimestre en cours. Il prévoit un chiffre d'affaires compris entre 43,5 et 45,5 milliards de dollars, alors que les attentes actuelles sont de l'ordre de 45,7 milliards. La marge brute d'exploitation devrait être de 37,5 à 38,5%, dans la fourchette des attentes 38,3%.

Les liquidités disponibles du groupe dépassaient à la fin de l'exercice 256 milliards de dollars. Apple a annoncé que son conseil d'administration avait autorisé une rallonge de 50 milliards de dollars à son programme de rachat de ses propres actions, ce qui va lui permettre de consacrer 300 milliards de dollars à ce programme d'ici à la fin mars 2019.

Juste avant la publication des résultats pour le 2e trimestre, l'action avait atteint son plus haut niveau historique à 147,51 dollars, en hausse de 27% depuis le début de l'année.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS