Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Numéro trois de la Banque nationale suisse, Jean-Pierre Danthine rappelle que celle-ci peut s'opposer "sans limite" à une appréciation excessive du franc. Et d'ajouter que cela aurait toutefois des implications sur l'évolution du bilan de la BNS.
"Si l'on juge approprié d'intervenir à l'encontre d'une hausse du franc, on peut acheter des devises étrangères sans limite", explique Jean-Pierre Danthine dans une interview parue dans "Le Temps".
Le nouveau membre du triumvirat de la BNS a aussi rappelé que la bonne tenue de l'économie suisse en 2009 et 2010 "est fortement liée à celle de la consommation". Il relève le rôle de l'immigration dans la santé de cette dernière.
Sur le niveau des prix, Jean-Pierre Danthine juge que le pays se situe actuellement dans une zone de stabilité. "Nous ne percevons pas de danger inflationniste durant les deux prochaines années", affirme-t-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS