Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président américain Donald Trump doit expliquer à Davos ce qu'il entend exactement par son slogan "America First" (archives).

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump se rendra bien au Forum économique (WEF) de Davos (GR) cette semaine. La Maison Blanche l'a confirmé lundi après l'accord scellé au Congrès pour mettre fin à la fermeture partielle de l'administration fédérale.

"Si tout se passe comme prévu cet après-midi avec le réouverture du gouvernement (...) le président fera le déplacement cette semaine", a indiqué Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif américain.

Le milliardaire républicain doit profiter de son déplacement pour rencontrer de nombreux dirigeants, dont la Première ministre britannique Theresa May. Ce tête-à-tête pourrait être l'occasion d'apaiser les tensions après une longue série d'accrocs entre Washington et Londres depuis son arrivée au pouvoir il y a un an.

Le président des Etats-Unis doit prononcer vendredi un discours très attendu où il aura l'occasion de décliner, dans ce qui est considéré comme le temple du libre-échange et de la mondialisation, sa vision de "L'Amérique d'abord". Il doit également rencontrer le président de la Confédération Alain Berset lors de son passage en Suisse.

Le dernier président américain à avoir fait le voyage de Davos est le démocrate Bill Clinton en 2000.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS