Accueilli en décembre dernier au centre de soins de la Garenne à Le Vaud, un chat forestier a pu être relâché mardi dans la nature après avoir bénéficié de soins. Un émetteur GPS doit permettre de suivre ses déplacements.

Le chat avait été trouvé par le service de la faune dans un poulailler. Il était affaibli et amaigri, indique vendredi la Garenne. Infestation par la gale, boiterie, conjonctivite, le félin se portait mal.

Après quatre mois de soins, il est passé de 3kg à 4,7 kg. Il a pu être remis en liberté dans la région de L'Abergement (VD) une fois que les conditions météorologiques étaient favorables à son relâchement.

Emetteur GPS

Un biologiste de l'Association pour l'écologie des carnivores et la gestion de la faune sauvage (KORA) et la vétérinaire de l'Université de Berne lui ont posé un émetteur GPS qui doit permettre de le suivre. Un contrôle complet a aussi été effectué sur l'animal afin d'en savoir plus sur ses origines.

Il existe trois espèces de félins sauvages en Europe dont deux dans la région: le lynx des Carpates et le chat forestier. "Si le lynx est discret mais peu farouche lorsqu’on a la chance de le croiser, le chat forestier est encore plus difficile à observer et fuit si possible tout observation", précise le communiqué.

Présent dans le canton de Vaud et désormais dans l'arc jurassien, son retour a été récemment remarqué dans le canton de Genève. S'il est protégé, il reste cependant menacé par l'hybridation avec des chats domestiques vivant dans la nature.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.