Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'épidémie d'Ebola dans les trois pays d'Afrique de l'ouest les plus touchés risque de faire exploser les cas de rougeole et la mortalité infantile, ont alerté des experts jeudi à Washington. En cause: la baisse des vaccinations.

Il pourrait ainsi y avoir 100'000 cas supplémentaires de rougeole, soit 227'000 cas au total au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, 18 mois après le début de l'épidémie d'Ebola, estiment ces chercheurs. Leur étude a été publiée jeudi dans la revue américaine "Science".

Cette situation pourrait se traduire par 5000 décès supplémentaires dus à la rougeole. Ce nombre pourrait potentiellement atteindre les 16'000, soit un peu moins du double de la mortalité due à Ebola.

Campagnes de vaccination

"Les effets secondaires d'Ebola à la fois sur les taux d'infection de rougeole et d'autres maladies infantiles peuvent être aussi dévastateurs en terme de pertes en vies humaines", craint Justin Lessler. Ce professeur à la faculté de santé publique de l'université Johns Hopkins est le principal auteur de ces travaux.

Il souligne qu'il est "assez simple et peu coûteux de sauver de nombreuses vies en redémarrant des campagnes de vaccination". Cet accroissement supposé des cas de rougeole serait la conséquence de l'interruption des programmes d'immunisation des enfants dans les trois pays dont les systèmes de santé ont été submergés par Ebola, insistent les chercheurs.

Flambée

Avant le début de la flambée d'Ebola, environ 778'000 enfants de neuf mois à 5 ans au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée n'étaient pas vaccinés contre la rougeole, soit quelque 4% de la population. Dix-huit mois après, les chercheurs estiment jusqu'à 1,12 million le nombre d'enfants dans la même tranche d'âge qui n'ont pas été vaccinés, soit une augmentation de 45%.

Les épidémies de rougeole se produisent souvent après des crises humanitaires. Cela parce que cette infection est une des plus contagieuses et que dans ces situations les taux de vaccination sont plus faibles.

Plus de 10'000 morts

Le bilan de l'épidémie d'Ebola depuis plus d'un an en Afrique de l'Ouest dépasse les 10'000 morts, selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé. Le Liberia est le pays le plus touché avec 4162 décès. Suivent la Sierra Leone avec 3655 morts et la Guinée avec 2187.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS