Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'ambassadeur du Kosovo en Suisse, Naim Malaj, a rencontré les autorités de Martigny (VS) après la mort d'un ressortissant kosovar lors d'une rixe le 23 mai dernier. Les discussions ont porté sur la création d'une commission réunissant police, justice et services d'intégration pour trouver des solutions.
"Il était de mon devoir d'ambassadeur de réagir à cet événement grave", a indiqué le diplomate dans une interview au "Matin". Lui-même privilégie la thèse de l'incident isolé qui ne débouchera pas sur une montée de la violence.
La bagarre avait opposé une bande de ressortissants kosovars à un groupe de Cap-Verdiens. Lors de la fusillade qui a éclaté, un Kosovar de 36 ans est mort et un membre de chaque camp a été blessé.
"Je pense que la communauté kosovare sait très bien qu'elle est dans un Etat de droit. Elle peut faire confiance à la justice valaisanne", a déclaré Naim Malaj qui a rencontré entre autres le président de la Ville Marc-Henri Favre.
L'ambassadeur du Kosovo regrette la mauvaise image qui colle encore trop souvent à la peau de ses compatriotes. "Nous sommes 200'000 en Suisse (...) avec un fort potentiel économique", souligne-t-il, rappelant à quelques jours du début de la Coupe du monde de football, que trois joueurs kosovars font partie de l'équipe suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS