Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Raiffeisen prend des mesures radicales pour décourager les braqueurs: neuf agences du groupe coopératif à Genève ont décidé de renoncer à la distribution d'argent liquide au guichet. Les clients sont priés d'effectuer leurs retraits aux bancomats qui sont en cours d'installation dans les locaux.

Cette initiative a été prise par trois coopératives qui contrôlent neuf points de vente à Genève sur au total 19 appartenant à la Raiffeisen, a expliqué mercredi Philippe Thévoz, porte-parole de la banque pour la Suisse romande. Il confirmait une information du "Temps".

Cette mesure s'est imposée après les braquages relativement lourds qu'a vécus la Raiffeisen au bout du lac. L'agence de Puplinge (GE), attaquée au fusil à pompe le 17 janvier dernier, est du reste toujours fermée. Il est même arrivé que les malfrats aient recours à des kalachnikovs, affectant sérieusement le personnel sur le plan psychologique.

Clients réticents

Ce concept ne devrait pas poser trop de problèmes aux clients, puisque dans l'agence de Genève Ouest, seulement 5% de la clientèle passaient au guichet pour retirer de l'argent, a expliqué M. Thévoz. Mais la banque mettra du personnel à disposition des clients réticents à utiliser le bancomat comme les personnes âgées.

L'initiative genevoise est une première en Suisse, aucune coopérative alémanique ou romande n'ayant pour l'heure repris le concept. La Poste qui dispose aussi d'un réseau étendu en milieu rural et qui a aussi subi des attaques n'envisage pas non plus cette solution. Une ordonnance fédérale l'oblige à maintenir un guichet ouvert pour les services de paiements, a confirmé Mariano Masserini porte-parole.

ATS