Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Après les submersibles russes, des ULM pour observer le lac Léman

Un an après les plongées des submersibles Mir, le lac Léman fera à nouveau l'objet d'une campagne d'observation scientifique, cette fois-ci depuis les airs. L'opération menée par l'EPFL se déroulera à bord de deux ULM truffés de capteurs et de technologies. La mission sera doublée sur le lac Baïkal en Russie.

Après l'exploration des différentes couches du Léman l'été dernier par deux sous-marins russes, L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et Ferring Pharmaceuticals annoncent la poursuite du programme elemo. Le second volet de cette campagne scientifique prévoit des observations effectuées depuis les airs, a communiqué lundi l'EPFL.

A bord de leurs deux ULM, les chercheurs de l'EPFL, du centre de recherches aquatiques EAWAG et du CEA (France) se pencheront sur les phénomènes qui prennent place près de la surface de l'eau, dans le premier mètre de profondeur du lac. Ils examineront aussi l'influence des courants aériens sur le lac.

Vols d'essai

Des vols d'essai auront lieu dès lundi prochain et jusqu'au 5 décembre, au-dessus des régions lausannoise et nyonnaise. Les scientifiques testeront des capteurs embarqués à bord des aéronefs. La campagne proprement dite commencera à partir de mai 2013.

Les chercheurs utiliseront notamment une caméra dite "hyper-spectrale". Cet outil permet de décomposer le spectre lumineux en plusieurs centaines de couleurs. Il sera possible d'obtenir une image assez globale de certaines éléments qui évoluent près de la surface du lac - bactéries, sédiments, gaz dissous, etc. En simultané, un catamaran prendra des échantillons d'eau là même où regarde la caméra.

En Suisse et Sibérie

A l'instar de la campagne à bord des sous-marins Mir, l'extension du programme elemo va également se prolonger en Russie, au-dessus des eaux du Baïkal, le lac le plus profond du monde, sous le nom de "projet Léman-Baïkal". En comparant les résultats obtenus en Suisse et en Sibérie, les scientifiques comptent développer de nouvelles méthodes pour mieux analyser les courants ou l'état de santé du lac.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.