Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le constructeur japonais Suzuki a affiché une solide performance en Asie et une croissance un peu moins forte en Europe au 1er trimestre (archives).

KEYSTONE/EPA/STRINGER

(sda-ats)

Suzuki a annoncé jeudi un bond de son bénéfice net au premier trimestre 2018/19, dans la lignée de l'exercice précédent. Le constructeur japonais de petites voitures et deux-roues a notamment tiré profit du dynamisme de ses ventes au Japon et en Inde.

Sur la période d'avril à juin, le résultat net a bondi de 31,3% à 85,9 milliards de yens (754 millions de francs), dépassant largement les estimations du consensus d'analystes de l'agence Bloomberg (53,87 milliards de yens). Pour autant, Suzuki n'a pas modifié sa prudente prévision annuelle de 205 milliards de yens, soit un repli de 5% sur un an.

Le constructeur nippon s'attend en effet à des effets de change défavorables et à une hausse des dépenses en recherche et développement dans un secteur automobile en pleine mutation technologique (motorisation électrique, conduite autonome). Le chiffre d'affaires devrait lui légèrement progresser de 1,1% à 3.800 milliards de yens.

Mini-voitures recherchées

Au premier trimestre, celui-ci a progressé plus fortement, de 13,6% à 987,47 milliards de yens, ce qui constitue "un record" comme pour le bénéfice net, se félicite-t-il dans un communiqué. Les ventes du constructeur se sont particulièrement bien portées au Japon, à la fois dans sa spécialité des mini-voitures ("kei cars"), dont la cylindrée du moteur est inférieure ou égale à 660 cm3, et dans les véhicules de gabarit classique. Dans l'archipel, il a écoulé 173.000 automobiles sur la période (+8,5%).

La hausse s'est révélée un peu plus modérée en Europe (+6%). En Asie, son premier marché, Suzuki a encore renforcé sa présence en Inde (+26% à 464'000 voitures). Il occupe dans ce pays une position dominante via la part majoritaire détenue dans le premier constructeur local, Maruti Suzuki. Il a en revanche déploré une chute de 37% en Chine.

Au total, Suzuki a livré 862'000 véhicules (+16,3%) dans le monde sur la période, et veut en vendre près de 3,3 millions sur l'ensemble de l'exercice qui s'achèvera en mars 2019. Du côté des deux-roues, qui représentent moins de 10% de son chiffre d'affaires, le fabricant a également bien démarré l'exercice avec des ventes en hausse de 12% en volume, tirées là aussi par l'Asie. Enfin, sa division des produits nautiques (moteurs de hors-bord) a affiché des recettes en progression de 10,8%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS