Une famille palestinienne a été expulsée mercredi de sa maison dans le quartier de Silwan, près de la Vieille ville à Jérusalem-Est. Des colons israéliens ont fini par gagner une bataille judiciaire qui a duré 24 ans.

L'association nationaliste Elad s'est emparée de l'appartement dans lequel vivait Ilham Siyam, 53 ans, avec ses quatre enfants, ainsi qu'un magasin et le jardin, a précisé l'ONG israélienne anti-occupation La Paix Maintenant. Jawad Siam, figure de la résistance palestinienne à la colonisation israélienne à Silwan, restera dans la partie de la maison qui n'a pas été cédée aux colons israéliens, séparés d'eux par un mur, ajoute le communiqué de l'ONG.

Quelques centaines de colons israéliens vivent dans le quartier palestinien de Silwan, au pied des remparts de la Vieille ville à Jérusalem-Est où habitent quelque 55'000 Palestiniens. La colonisation israélienne est illégale aux yeux du droit international.

La police a forcé Ilham Siyam et sa famille à quitter l'appartement mercredi matin. Ils logent provisoirement chez des proches.

"C'est comme s'ils m'arrachaient le coeur"

"Quand ils nous ont expulsés de chez nous aujourd'hui, c'est comme s'ils m'arrachaient le coeur", a confié Ali Siyam, l'un des quatre enfants.

Un tribunal israélien a donné raison à la fondation Elad, dont le but avoué est de renforcer la présence juive à Jérusalem-Est, qui affirme avoir acheté légalement la partie de la propriété dont ont été expulsés Ilham Siyam et ses enfants.

Elad n'a pas fait de commentaires dans l'immédiat. L'association gère le complexe archéologique et touristique la Cité de David, dont elle affirme qu'il est situé sur l'ancienne cité du roi David. Cette affirmation est contestée parmi les archéologues.

"Cruel et néfaste"

Les Palestiniens accusent Israël et la fondation Elad de chercher à les chasser de Jérusalem. Israël considère Jérusalem comme sa capitale "unifiée et indivisible". Mais la communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion israélienne de la partie orientale occupée de la ville, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Quelque 600'000 colons israéliens sont installés en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est où vivent 2,9 millions de Palestiniens. "La colonisation à Silwan non seulement nuit aux perspectives de résolution du conflit et à la stabilité de Jérusalem, c'est également cruel et néfaste", a jugé La Paix Maintenant dans son communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.