Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une Saoudienne, condamnée à mort pour sorcellerie, a été décapitée lundi dans le nord du pays, a annoncé le ministère saoudien de l'Intérieur. Ce décès porte à au moins 73 le nombre d'exécutions depuis janvier dans la monarchie ultra-conservatrice.

La pratique de la sorcellerie est strictement interdite en islam dont l'Arabie saoudite applique une version rigoriste.

Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale dans ce royaume du Golfe, qui applique strictement la charia (loi islamique).

ATS