Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le prince héritier saoudien, Sultan ben Abdel Aziz, 83 ans, est mort aux Etats-Unis où il suivait des traitements médicaux. Son demi-frère Abdallah, 87 ans, souverain du puissant royaume pétrolier, est lui hospitalisé.

Avec le décès du prince héritier, le prince Nayef, 78 ans, ministre de l'Intérieur et demi-frère du roi, est désormais en deuxième position dans l'ordre de succession.

Le nouveau prince héritier sera lui choisi par un Conseil restreint au sein de la dynastie des Al-Saoud, pour la première fois dans l'histoire du royaume. Ce Conseil avait été créé à la suite d'une réforme des modalités de succession introduite en 2006.

Le prince héritier, également ministre de la Défense, se trouvait depuis le mois de juin aux Etats-Unis pour des soins médicaux. Il a subi en juillet une intervention chirurgicale et aucune nouvelle n'avait filtré depuis sur son état de santé.

Selon des diplomates occidentaux, il souffrait d'un cancer du côlon. Il avait été admis à l'unité de soins intensifs dans un hôpital de New York peu après son arrivée aux Etats-Unis et se trouvait en état de mort clinique depuis plus d'un mois.

Contrats d'armements avec les Etats-Unis

Né en 1928, selon sa biographie officielle, il était à la tête du ministère de la Défense et de l'Aviation depuis 1963 et avait modernisé les forces saoudiennes, concluant d'importants contrats d'armements avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

Son décès est intervenu alors que le roi Abdallah se trouve toujours à l'hôpital après avoir subi cette semaine une nouvelle opération au dos dans un hôpital de Ryad. Une opération réussie, selon les médias officiels.

L'Arabie saoudite est dirigée par la dynastie des Al-Saoud depuis la création du royaume, en 1932. Depuis le décès, en 1953, du fondateur du royaume, le roi Abdel Aziz, cinq de ses fils ont dirigé la puissance pétrolière.

ATS