Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La progression d'Arbonia a été tirée par le rachat des entreprises du groupe Looser, ainsi que de Koralle (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Arbonia a retrouvé les chiffres noirs au premier semestre. L'équipementier du bâtiment thurgovien a dégagé un bénéfice après impôts de 5,4 millions de francs, contre une perte de 3,5 millions un an plus tôt.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a progressé à 12,6 millions de francs, contre 5,7 millions à la même période de l'année précédente, a indiqué jeudi le groupe thurgovien dans un communiqué. Le résultat brut d'exploitation (EBITDA) s'est inscrit à 44,6 millions, contre 27,3 millions précédemment. Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 36%, à 624,4 millions.

Cette progression a été "considérablement influencée" par le rachat des entreprises du groupe Looser (Prüm, Garant et Invado), réalisé fin 2016, ainsi que de Koralle, consolidé depuis octobre 2016. La croissance organique - soit sans les contributions des deux groupes - s'est par contre repliée de 1,8%.

Compte tenu de la stabilité des chiffres du semestre et du volume de commande des divisions, Arbonia reste optimiste pour l'ensemble de l'année. En incluant le groupe Condecta, qui pourrait être vendu, le groupe maintient sa prévision d'un chiffre d'affaires net de l'ordre de 1,3 milliard de francs, avec un EBITDA supérieur à 110 millions.

Le groupe thurgovien considère par ailleurs être en bonne voie d'atteindre ses objectifs 2018. Ceux-ci prévoient un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de francs et un EBITDA de près de 150 millions.

ATS