Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant de l'acier ArcelorMittal, soutenu par les Etats-Unis et l'Europe, a fait mieux que prévu en 2014 en dégageant un excédent brut d'exploitation (EBITDA) de 7,2 milliards de dollars (6,7 milliards de francs). Mais il se montre prudent pour 2015 en tablant sur un recul de sa performance opérationnelle.

Le groupe, qui avait été contraint de revoir à la baisse ses ambitions le 1er août, en abaissant son objectif annuel d'EBITDA de 8 à 7 milliards, en raison de la chute du cours du minerai de fer, a finalement fait légèrement mieux que prévu en atteignant 7,2 milliards de dollars, soit une hausse de 8,5%, a-t-il indiqué vendredi dans un communiqué.

Il s'attend toutefois à une baisse de son excédent brut d'exploitation en 2015, en se donnant comme objectif une fourchette prudente comprise entre 6,5 et 7 milliards de dollars. Il est vrai que ces deux dernières années, il avait fixé la barre trop haut et avait été contraint d'émettre un avertissement sur résultat à l'occasion de la publication des résultats semestriels.

Pertes réduites

"Notre activité a profité d'une augmentation de 3% des expéditions d'acier, d'une augmentation des expéditions de minerai de fer commercialisable et du résultat des efforts d'optimisation des coûts et de restructuration", s'est félicité le PDG Lakshmi Mittal, cité dans le communiqué.

Grâce à la hausse de 3% des expéditions d'acier sur ses principaux marchés, l'Europe et les Etats-Unis, le groupe a réduit ses pertes de plus de la moitié l'an dernier à 1,1 milliard de dollars contre 2,5 milliards une année auparavant.

Sans une dépréciation en Chine pour un montant de 600'000 dollars, ainsi que d'autres "dépréciations diverses" et des éléments non récurrents, le groupe assure qu'il aurait été dans le vert en 2014.

Chiffre d'affaires stable

Le chiffre d'affaires d'ArcelorMittal s'est élevé à 79,3 milliards de dollars l'an dernier, pratiquement stable par rapport à 2013 (+0,2%).

ArcelorMittal a aussi réduit significativement sa dette de deux milliards de dollars en l'abaissant à la fin de l'année à 15,8 milliards, son niveau le plus bas depuis l'OPA de 2006. Pour M. Mittal, cette réduction "apporte la démonstration de nos progrès continus sur la voie de notre objectif à moyen terme de 15 milliards".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS