Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Des archéologues pensent avoir mis au jour le cimetière de gladiateurs le mieux conservé au monde. Ils ont relevé des traces de morsures d'animaux et de lutte sur des squelettes humains exhumés dans le nord de l'Angleterre.
"A présent, notre principale théorie est qu'une grande partie de ces squelettes sont ceux de gladiateurs romains", a déclaré Kurt Hunter-Mann, du York Archaeological Trust qui a mené les exhumations dans la ville de York.
Michael Wysocki, anthropologue à l'université du Lancashire-Centre et expert auprès des tribunaux, qui a examiné les restes de quelque 80 squelettes, estime qu'il s'agit d'une découverte considérable: "Nous n'avons pas d'autre cimetières de gladiateurs avec un tel degré de conservation dans le monde".
Des experts ont essayé de faire parler les ossements depuis l'exhumation d'un premier groupe de squelettes en 2003 à York. De nouvelles fouilles de grande ampleur conduites près du site ont mis au jour de nouveaux restes.
Plusieurs hypothèses ont été avancées, dont celle suggérant une purge politique romaine. Mais des recherches médico-légales poussées ont dévoilé des marques de morsures et des blessures propres aux combats de gladiateurs.
"L'une des traces les plus évidentes est une grosse morsure, probablement infligée par un lion, un tigre ou un ours, une blessure qui a dû être reçue dans une arène", a déclaré M.Hunter-Mann.
La majorité des squelettes sont ceux d'hommes jeunes et vigoureux, appuyant la thèse de l'arène. Selon M.Wiscoki, c'est la première fois que des marques de morsures sont identifiées sur des squelettes romains.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS