Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le squelette pratiquement entier d'un mammouth, qui aurait vécu entre 200'000 et 50'000 ans avant notre ère, a été découvert près de la capitale française, à Paris. Les ossements de taille impressionnante ont été présentés mardi à la presse.

C'est l'Institut de recherches archéologiques préventives (Inrap) qui a mis au jour l'été dernier cette découverte lors de la fouille d'un site gallo-romain dans une carrière de Changis-sur-Marne (nord-est de Paris).

Sur le sol sableux, on reconnaît facilement les deux défenses, un fémur et la partie du bassin où il trouvait sa place. Un humérus, une mandibule ou encore quatre vertèbres toujours connectées et passant sous les omoplates ont également été découverts. Le tout est dispersé, mais dans un périmètre très restreint.

Elément très important pour les archéologues, deux éclats de silex ont en outre été trouvés près du crâne, suggérant un contact entre le mammouth et l'homme de Néandertal.

A-t-il été chassé?

L'analyse des ossements devrait permettre de reconstituer l'histoire de l'animal, baptisé "Helmut", même si on ignore s'il s'agit d'un mâle. Les archéologues ont néanmoins évalué son âge entre 20 et 30 ans.

Les éclats de silex semblent avoir été utilisés pour découper l'animal, a précisé le responsable scientifique de la fouille, Gregory Bayle. Et de préciser ses liens avec l'homme: est-il mort naturellement ou a-t-il été chassé?

L'équipe de fouille devra aussi expliquer la présence sur le même site d'éléments d'un second squelette de mammouth, un humérus et un fragment de défense.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS