Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La tempête qui a frappé l'Argentine la semaine dernière a été la pire en un siècle et a fait au total dix-sept morts. Accompagnée de rafales de vent dépassant parfois les 150 km/h, elle a causé de nombreux dégâts à Buenos Aires et dans sa périphérie.

Quelque 30'000 foyers des banlieues ouest et sud de la capitale argentine étaient encore lundi sans électricité, tandis que les dégâts étaient toujours visibles: toits effondrés, vitres brisées, arbres et poteaux électriques abattus.

Dans la capitale, les vents violents ont causé la chute des quatre rampes de projecteurs du stade du club de football de Nueva Chicago. Les installations sportives des clubs de San Lorenzo et d'Huracan ont subi d'importants dégâts.

ATS