Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La section UDC du village argovien de Widen suscite des remous avec des slogans xénophobes publiés sur son site internet et retirés depuis. La section cantonale prend ses distances, alors que pour l'UDC Suisse, l'affaire est réglée.

Les slogans étaient publiés dans la rubrique "RealSVP", peut-on lire lundi dans un article de "20Minuten". On pouvait par exemple y lire une phrase combinant les mots "sauber" et "Türken". Toutes les lettres étaient écrites en minuscules sauf "SAU" et "TÜRKEN", faisant lire automatiquement l'équivalent français de "truie de turcs".

Le logo officiel de l'UDC se trouvait juste à côté. Pour la secrétaire générale de l'UDC Suisse Silvia Bär, contactée par l'ats, "le fait que les slogans aient été retirés est un signe suffisant".

Lettre à l'UDC Suisse

Au niveau de la section argovienne, on se distancie des propos racistes. Son président désigné Thomas Burgherr a assuré qu'il allait chercher le contact avec les responsables de la section de l'UDC Widen.

L'UDC Argovie représente une politique propre et veut se conduire de manière décente, ajoute-t-il. Toutefois, il dit lui aussi constater une problématique avec les étrangers, mais celle-ci doit être abordée de manière différente.

Pas de plainte

La Commission fédérale contre le racisme va quant à elle écrire une lettre à l'UDC Suisse pour lui demander comment elle compte éviter que de tels propos ne soient reconduits à l'avenir, a expliqué sa présidente Martine Brunschwig Graf à l'ats. Selon elle, les slogans de Widen violent vraisemblablement la loi.

Cependant, la commission ne déposera pas de plainte mais elle enverra une copie de sa lettre au Ministère public argovien. Les infractions à la norme pénale contre le racisme sont poursuivies d'office.

ATS