Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le chef de l'armée André Blattmann se défend après les critiques lancées à son égard en raison d'un mandat donné à un consultant externe sans appel d'offres. Il a de son point de vue fait correctement son travail au sein de l'armée. Il attend maintenant l'évaluation des événements.
M. Blattmann a engagé cet expert informatique au début de l'automne 2008. Cet homme a touché au total 740'000 francs entre 2008 et 2010 pour sa mission. Le chef de l'armée l'avait connu lors de son service militaire en 1979.
Dans un entretien diffusé dimanche au journal télévisé de la télévision alémanique SF, M. Blattmann s'est défendu avec véhémence contre des reproches qui touchent, selon lui, "à son honneur". Il serait content pour cette raison si les événements pouvaient être contrôlés rapidement et de manière approfondie par une évaluation indépendante.
Il a aussi remercié le conseiller fédéral Ueli Maurer pour son soutien. "J'ai toujours été d'accord avec M. Blattmann", a déclaré le chef du Département fédéral de la défense (DDPS) vendredi soir au "19:30" de la Télévision suisse romande (TSR). La situation était selon lui extraordinaire et il en a toujours été informé.
Suggestion par MaurerM. Maurer a défendu le comportement de M. Blattman dans cette affaire par le fait que toute autre décision aurait été beaucoup plus chère. Interrogé sur le fait de savoir si une entorse aux règles de l'OMC sur les appels d'offre n'était pas grave, il a répondu qu'"il faut parfois faire des exceptions si c'est nécessaire".
Selon un avis de droit demandé par le chef de l'armée, un appel d'offres était nécessaire. La collaboration avec l'expert dont le bureau est basé dans le canton d'Argovie a été dénoncée le 17 mai dernier et le contrat résilié au 30 juin.
Au vu des problèmes majeurs constatés dans l'informatique de l'armée, le commandant de corps André Blattmann voulait disposer rapidement d'une expertise indépendante, a expliqué jeudi un porte-parole du DDPS. Il a cherché une personnalité au fait des affaires militaires et des questions complexes d'informatique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS