Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le PLR critique vertement le ministre de la défense, Ueli Maurer, un mois après la publication du rapport sur la politique de sécurité. Le parti l'accuse de "jouer avec la sécurité nationale" et appelle à la "fin du chaos" dans son département.
Aux yeux des libéraux-radicaux, le Département fédéral de la défense (DDPS) a accouché d'un document imprécis et incomplet, qui laisse nombre de questions ouvertes. "Ueli Maurer se contente de mettre le doigt sur les problèmes sans proposer de réponse. Il se plaint du manque de moyens, mais n'a pas de vision pour l'armée dans les années à venir", a accusé la conseillère nationale neuchâteloise Sylvie Perrinjaquet.
Plus concrètement, le PLR critique le fait que le rapport n'identifie pas clairement les menaces qui pèsent sur la sécurité de la Suisse, ce qui empêche une attribution des tâches efficace. Il regrette aussi que la coopération avec l'Union européenne et les autres institutions de sécurité ne soit pas abordée assez précisément.
Le parti demande que ces lacunes soient comblées. Dans la foulée, il insiste sur le maintien d'une formation de qualité pour les soldats et rappelle qu'il juge le remplacement des Tigers indispensable.
Quant au financement, pas question de le diminuer: l'armée a plus que jamais besoin de 4 milliards de francs par an. Le PLR entend déployer les efforts nécessaires pour faire des économies dans d'autres domaines.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS