Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de l'armée suisse André Blattmann passe en revue les risques auxquels la Suisse peut être confrontée et qui justifient l'armée. En cas de tremblement de terre majeur, on ne peut pas se passer d'elle, déclare le commandant de corps dans une interview samedi.

L'armée est "seule à pouvoir assurer la logistique des transports, les communications et la protection dans la zone sinistrée", affirme André Blattmann aux quotidiens "24 Heures" et "La Tribune de Genève". Outre un séisme et "sans parler de guerre", le commandant voit comme autres risques les conséquences du Printemps arabe, la crise de la dette, les cyberattaques ou la menace terroriste".

Pour la Suisse, les conséquences du Printemps arabe viennent de l'instabilité dans ces pays, qui est grande. En Libye, des missiles sol-air ont disparu. Posté en bout de piste d'un aéroport, un terroriste pourrait abattre un avion. J'ai moi-même tiré avec une telle arme, c'est très efficace", assure-t-il.

Rapport attendu en fin d'année

Et le commandant de corps d'ajouter: "Imaginez les conséquences. Plus personne ne prendrait l'avion en Europe. Il serait demandé à l'armée de sécuriser tous les points de tir possibles aux abords des pistes d'atterrissage. Rien que pour un exercice, l'an dernier à Zurich, 5000 hommes avaient été nécessaires pour sécuriser l'aéroport. Et on n'a pas parlé de guerre", ajoute M.Blattmann.

Affirmant que la réduction de 100'000 à 80'000 hommes de l'effectif de l'armée décidée par le Parlement "lui fait mal au coeur", le commandant de corps, "qui n'est qu'un employé de la Confédération qui doit mettre en oeuvre les décisions", va rendre un rapport d'ici la fin de l'année qui évalue les conséquences de cette nouvelle réduction sur les prestations de l'armée suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS