Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Près de 7400 recrues ont démarré leur école de recrues (ER) lundi en Suisse, dont 1300 en un service long et 30 femmes. Une interdiction de convocation concerne 93 personnes, a indiqué le Département fédéral de la défense.
Le nombre des entrées devrait dépasser d'environ 200 celui des militaires ayant accompli l'ER durant l'été 2009. Il s'agit d'une estimation car le nombre définitif des recrues ne pourra être communiqué qu'à partir du 20 juillet.
Soucieuse d'éviter que des personnes représentant une menace potentielle pour leur entourage effectuent une école de recrues, l'armée organise un examen des risques. Cette tâche est prévue par l'ordonnance entrée en vigueur le 1er janvier.
Ces examens sont menés entre le recrutement et l'entrée à l'ER. Ils permettent de vérifier si une future recrue est sous le coup d'une condamnation ou fait l'objet d'une procédure pénale. Une interdiction de convocation a ainsi été prononcée pour 93 cas.
Par ailleurs, le Service social de l'armée offre son aide aux militaires se trouvant dans une situation difficile, rappelle le DDPS. Durant les quatre premières semaines de l'instruction, une vingtaine de personnes les conseillent pour des questions d'ordre familial, financier ou juridique.
L'ER d'automne débutera le 1er novembre. Sur la base de l'état actuel du recrutement, il apparaît que la majorité des écoles sera complète, précise un communiqué du Département de la défense.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS