Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée de l'air du Qatar a commandé au constructeur aéronautique nidwaldien Pilatus un système complet d'entraînement PC-21, pour plus de 600 millions de francs. Le contrat comprend notamment la vente de 24 avions militaires non armés. Cette commande est actuellement examinée par les autorités suisses.

Il inclut aussi des simulateurs, ainsi qu'un soutien logistique et d'entretien, a indiqué lundi Pilatus dans un communiqué. L'armée quatarie s'est décidé pour le système PC-21 du constructeur suisse, après une "évaluation extrêmement exigeante et détaillée", affirme le texte.

Les PC-21 serviront à former les étudiants de la toute nouvelle académie de pilotes militaires de l'émirat. La livraison des avions est prévue pour mi-2014 et l'entraînement devrait commencer en 2015. Pilatus offrira également un suivi des vols sur place.

Grâce à ce contrat et à d'autres gros mandats que Pilatus a décrochés cette année, le constructeur prévoit de créer 400 nouveaux emplois en Suisse, ajoute-t-il.

Pas encore de feu vert

Selon le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), les autorités fédérales n'ont pour l'heure pris aucune décision en ce qui concerne l'autorisation de livraison de ces avions.

Une autorisation peut être refusée si le pays de destination a été placé sous embargo international afin d'empêcher la livraison de marchandises en lien avec des armes de destruction massive ou s'il menace la stabilité régionale ou mondiale.

Les avions d'entraînement ne sont pas concernés par la loi sur le matériel de guerre car, n'étant pas armés, ils sont considérés comme du matériel militaire particulier, a précisé le SECO.

GSsA au front

Le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) est lui monté au front contre la nouvelle commande. Les "constantes et sérieuses violations des droits de l'homme au Qatar", ainsi que la répression contre toute opposition, font craindre que le matériel livré puisse être utilisé à tout moment contre la population civile, note-t-il.

"Des avions militaires d'entraînement peuvent être armés sans problème et servent à former les pilotes d'avions de combats", dénonce-t-il encore.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS