Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice allemande a procédé à des perquisitions en Allemagne, en Suisse et en Autriche, arrêtant huit personnes soupçonnées d'avoir monté une escroquerie téléphonique. Ses auteurs auraient gagné au moins 1,6 million d'euros en arnaquant au moins 100'000 personnes.

Un millier de policiers ont procédé à 61 perquisitions, en grande majorité en Allemagne, a indiqué mardi le parquet de Francfort dans un communiqué. Sur 14 suspects âgés de 26 à 58 ans, huit personnes ont été interpellées, accusées d'escroquerie en bande organisée, dont le chef du réseau, âgé de 31 ans.

Réponses manipulées

Les accusés appelaient leurs victimes, souvent des personnes âgées, depuis des centres d'appels situés à Pristina au Kosovo, et à Sofia en Bulgarie. Ils prétendaient qu'elles avaient gagné des bons d'achat pour des cosmétiques ou des carburants.

S'ensuivaient une cascade de questions et un enregistrement partiel des réponses qui laissait croire que la personne avait consenti à un paiement par téléphone et répercuté sur sa facture téléphonique, à une société tierce, également contrôlée par la bande.

Au total, 1,63 million d'euros ont été ainsi détournés. Les autorités ont bloqué à temps plus de 810'000 euros. Ils se trouvent sur un compte provisoire.

ATS